Lunamiel – Pullip Ala
Lilith – Pullip Neo Noir
Yuuki – Dal Milch
Lucy – Pullip Eos
Arwen – Pullip Cinciallegra
Cherry – Pullip Youtsuzu
Elize – Pullip Seila
Serah – Pullip Tomoe Mami
Blencathra – Pullip Jaldet
River – Byul Tiger Lily
Pauline – Pullip Peter Pan
Mes p'tits mecs - Taeyang & Isul
Mes mini puces – Little Pullip, Little Dal & Aï BJD
Mes petites puces – Photo de groupe

02 juin 2017

Blencathra, partie 3

Partie 1

Partie 2

080512083006251392055695

      Quand Helvellyn ouvrit enfin les yeux, elle était seule. Elle portait encore sa robe de mariée, mais elle semblait jaunie. La poussière avait recouvert tous les meubles de sa maison. Des ronces courraient le long des murs et du plafond visiblement affaissé. D’épaisses toiles d’araignées pendaient dans tous les coins.

Malgré tout, sa première pensée fut pour Godric. Elle se précipita et tenta de sortir de sa maison mais dût s’arrêter net. Un mur de ronces l’empêchait de franchir le pas de la porte. Elle saisit alors une hachette qui trainait dans un coin, et frappa, essayant de se frayer un passage. Malheureusement, les ronces ne se laissaient pas faire, et elle dût renoncer. Elle essaya alors d’allumer un feu et fit une torche espérant les repousser mais elles ne bougèrent pas plus. C’était sans espoir.

Finalement, Helvellyn posa son regard sur son médaillon, toujours autour de son cou, et sourit.

« Blencathra, Blencathra, Blencathra ! » prononça-t-elle distinctement.

Un bruit sourd se fit alors entendre à l’extérieur de la bergerie. La terre trembla. Les ronces commencèrent à se mouvoir en craquant, se tordant comme sous l’effet d’une intense douleur. Une odeur de brûlé commença à se faire sentir. Helvellyn put voir les ronces tomber les unes après les autres devant sa porte dans des crépitements secs.

Enfin, elle la vit s’avancer. Blencathra.

IMG_6800 copy

Malgré les années, elle n’avait nullement changé. Sa longue chevelure rouge sombre flottait derrière elle telle une cape. Elle était vêtue d’un long manteau noir fermé par une large ceinture à la taille.

Tout autour d’elle, les ronces disparaissaient dans un brasier semblant venu tout droit des enfers.

Quand elle vit Helvellyn, la jeune femme fronça les sourcils.

« Que s’est-il passé ici ? » demanda-t-elle sans plus de cérémonie.

Helvellyn rassembla ses souvenirs et lui raconta les évènements qui l’avaient conduite à l’invoquer.

Blencathra écouta en silence, le visage sombre. Elle commençait à comprendre. Finalement, elle avait été bien ingrate envers celle qui s’était si bien occupée d’elle malgré son jeune âge. Elle avait été incapable de l’aider quand Helvellyn en avait eu besoin.

Cette dernière la coupa dans ses pensées :

« Peux-tu faire disparaitre ces horribles ronces et me conduire jusqu’à Godric, s’il-te-plait ? »

Blencathra l’observait. Elle paraissait sceptique et hésitait. Enfin, elle soupira.

« D’après toi, combien de temps s’est écoulé depuis notre dernière rencontre ? » demanda-t-elle alors.

Ce fut au tour d’Helvellyn de l’observer en silence, surprise par cette question. Elle se sentit alors soudain envahie par l’angoisse.

– Euh… Je ne suis pas sûre, une dizaine d’années je dirais. J’étais enfant, répondit-elle.

– Cela fait presque 50 ans, Helvellyn.

Sous le choc, cette dernière eut un mouvement de recul. Blencathra la rattrapa avant qu’elle ne s’effondre à genoux.

– C’est… C’est impossible. Mon mariage… C’était il y a quelques jours à peine. Je n’ai dormi que quelques jours. Je…

Elle était bouleversée et cherchait ses mots, le regard perdu dans le vague. Puis, elle se reprit.

– Où est Godric ? Où est-il ? implora-t-elle finalement, en essayant de se défaire de l’étreinte de la jeune femme.

 

Sans un mot, Blencathra l’avait conduite jusqu’à la tombe de son fiancé. Il reposait toujours là où Elena l’avait laissé des années plus tôt.

Les ronces semblaient avoir épargné le sommet de la haute colline, la seule à avoir gardé son manteau verdoyant. Tout autour ne régnait que désolation. Les ronces avaient asséché les rivières, meurtri le sol et les forêts. La faune, la flore, tout avait disparu.

Helvellyn accourut jusqu’au cercueil de verre en pleurant toutes les larmes de son corps, hurlant le nom de celui qui aurait dû partager sa vie.

Blencathra n’avait jamais été quelqu’un de compatissant, néanmoins, elle se sentit sincèrement désolée pour la jeune femme. Si elle avait su, elle aurait pu éviter tout cela.

– Il ne se réveillera pas, il est mort. Visiblement, la sorcière qui a maudit ces terres tenait à le conserver ainsi.

– Pourquoi… Pourquoi me suis-je réveillée et pas lui ? murmura alors Helvellyn en caressant le verre.

Blencathra doutait que ses explications ne lui apportent un quelconque réconfort mais c’était le moins qu’elle pouvait faire.

– La sorcière doit être morte, sa magie disparait. Les ronces vont se dessécher, cela a déjà commencé. Et tu t’es réveillée. J’ignore quel sort elle a utilisé, mais je ne vois que cette explication. Ton sommeil était magique, Godric, lui, a succombé à ses blessures. La mort de la sorcière n’y change rien.

– Je vois, murmura Helvellyn, en tombant à genoux au pied du cercueil. Elle soupira.

Ses larmes continuaient de ruisseler sur ses joues. Elle bascula alors sur le côté, pour s’asseoir négligemment, le dos appuyé contre la surface froide en verre. Elle resta un long moment comme ça, regardant le ciel clair au-dessus d’elle. C’était une belle journée.

Finalement, elle tourna la tête vers Blencathra comme si elle se rappelait enfin de sa présence.

– Peux-tu faire une dernière chose pour moi ? demanda-t-elle enfin.

– Je ne peux pas redonner la vie… commença la jeune femme qui crut deviner ses pensées.

– Non, coupa alors Helvellyn, ce n’est pas ce que je demande. Je sens…

Elle sourit tristement et recommença sa phrase comme si elle avait changé d’idée.

– Cela n’a plus d’importance désormais, lâcha-t-elle en souriant. Peux-tu juste redonner à ce domaine sa beauté d’antan ? Que les gens reviennent, que la Nature et la Vie reprennent le dessus. C’est tout ce que je souhaite.

« C’est tout… » se répéta Blencathra en soupirant. « Comme si c’était la chose la plus simple du monde. » Elle n’avait jamais tenté de sort aussi difficile. Détruire les ronces, cela allait. Détruire, elle savait faire. Mais faire revivre une Nature si dévastée…

Elle fixait Helvellyn adossée au cercueil de son fiancé. Quelle triste image… Sa décision fut alors prise. Sans un mot, elle posa un genou à terre, ainsi que sa main gauche. Elle ferma les yeux tout en baissant la tête pour se concentrer. Helvellyn ne pouvait l’entendre, mais elle murmurait des mots anciens. L’air se mit à tourner, se faisant de plus en plus puissant. Les cheveux de Blencathra s’élevaient et volaient autour d’elle comme s’ils avaient pris vie. La terre commença alors à trembler jusque dans la vallée dans un grondement assourdissant.

Les ronces maudites se desséchaient à vue d’œil pour finir en poussière. Malheureusement, elles avaient dominé ces terres pendant trop longtemps. Le paysage avait été cruellement marqué. L’ancienne région verdoyante était devenue un immense désert d’où ne s’élevaient que des forêts mortes. La terre était sèche et craquelée. Les eaux du lac étaient noires, boueuses, corrompues comme le reste. Du joli petit village, il ne restait que des ruines. Finalement, seul le site de pierres levées semblait avoir été épargné, intact. Même la verdure au centre du cercle avait survécu à la corruption de la malédiction.

Blencathra posa sa main droite au sol et releva la tête en prononçant d’autres mots. La Terre cessa de trembler, l’air se fit plus doux et frais. Pourtant, des perles de sueur coulaient sur son front et ses joues rougirent sous l’effort que cette magie demandait. Cela dura des heures, mais la jeune femme ne faiblit pas.

Sur tout le domaine, l’herbe repoussait, la sève dans les arbres coulait de nouveau, les rivières se gorgeaient d’eau. Le lac retrouva sa jolie couleur bleue où se reflétaient les collines qui semblaient renaitre.

Il faudrait du temps pour que la Nature retrouve son équilibre mais les villageois pourraient revenir et la vallée revivrait. Blencathra y veillerait.

Quand elle eut enfin terminé, elle eut du mal à reprendre son souffle. Ses cheveux étaient collés sur son front par la sueur. Ses jambes tremblaient. Elle était épuisée. Elle se jura de ne plus jamais utiliser une telle magie.

Elle releva la tête vers Helvellyn, toujours adossée au cercueil. Celle-ci avait fermé les yeux et ne bougeait plus.

Tant bien que mal, en titubant légèrement, Blencathra la rejoignit pour tomber à genoux à ses côtés. Elle lui toucha la joue encore mouillée par ses larmes, elle était froide.

Le Temps et la Nature avaient repris leurs droits sur la vie de la jeune femme.

Blencathra resta un moment à ses côtés, le visage baissé, caché dans ses cheveux. Elle était tellement désolée.

Finalement, quand elle en eut la force, elle se releva. Elle ouvrit le cercueil de verre et y déposa le corps sans vie d’Helvellyn aux côtés de Godric. Elle se surprit à prendre soin de sa robe, de ses cheveux,… Elle replaça le médaillon  sur sa poitrine, il ne brillait plus. Mais après tout, elle lui avait promis qu’elle pourrait le garder. Helvellyn était belle aux côtés de son fiancé, toujours aussi jeune que le jour de leurs noces. Ils semblaient si paisibles. Ils étaient enfin réunis.

Blencathra retira la dague qu’elle portait à sa ceinture et coupa une mèche de ses cheveux avec laquelle elle attacha les poignets des deux amoureux. « Oialëa » murmura-t-elle. Sous l’effet de l’incantation, le lien diffusa une lueur rouge. Ainsi, les deux âmes étaient liées pour toujours.

« Puissiez-vous être heureux ensemble dans une autre vie. » murmura alors Blencathra.

Elle referma le cercueil et recula de plusieurs pas.

Toujours les yeux posés sur le couple, elle écarta les bras en croix, paumes vers le haut. « RINGWË » hurla-t-elle en frappant violemment ses mains au-dessus de sa tête. De gros nuages noirs s’amoncelèrent au-dessus de la colline. Un violent coup de tonnerre se fit entendre, les éclairs frappèrent la terre de part et d’autre du cercueil, provoquant de profondes fissures sur plusieurs mètres autour. Le sol s’affaissa alors et le cercueil commença lentement à s’enfoncer pour disparaitre complètement. Il ne restait plus qu’une sorte de cratère. Un autre coup de tonnerre et une violente pluie s’abattit alors sur la tombe ainsi formée. Lentement, le cratère se remplit d’eau. Bientôt un étang se formerait protégeant les deux amoureux à jamais. « Repose en paix, Helvellyn. » murmura alors Blencathra. Et elle retourna d’où elle était venue.

IMG_3133 copie2_GF_1

FIN.

Posté par SailorLuna à 11:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Blencathra, partie 3

    c'est un très beau conte dommage qu'il finisse si tristement : Merci de nous en avoir fait profiter . Bonne soirée !!

    Posté par Myo685, 02 juin 2017 à 19:17 | | Répondre
    • Je suis ravie qu'il t'ait plu! Merci beaucoup! ♥

      Posté par SailorLuna, 04 juin 2017 à 12:29 | | Répondre
  • J'ai également beaucoup aimé cette partie comme les précédentes, j'ai été assez émue par la fin, le personnage d'Helvellyn est très attachant et touchant ! J'ai beaucoup aimé la fin même si je suis une grande fan des happy end. Merci beaucoup une nouvelle fois pour ce partage ♥

    Posté par Queen Gaou, 04 juin 2017 à 22:30 | | Répondre
    • Merci beaucoup pour avoir pris le temps de tout lire! ♥
      Je suis contente que ça t'ait plu. J'avoue préférée les happy end aussi mais bizarrement j'ai dû mal à les écrire. J'en viens souvent à des fins en demi-teintes.

      Posté par SailorLuna, 07 juin 2017 à 11:42 | | Répondre
  • Comme Queen Gaou, j'aime bien quand les choses finissent bien donc snif ... Très jolie histoire en tous cas et merci pour le partage ! Et ne t'arrête pas en si bon chemin ^.^

    Posté par Calicette, 05 juin 2017 à 18:34 | | Répondre
    • Merci beaucoup! ♥ Avoir publier ici m'a motivée pour continuer mes autres contes!
      Je suis vraiment contente que tu ais pris le temps de tout lire. Les autres seront plus courts je pense. Quoiqu'il en soit encore merci pour tes encouragements!

      Posté par SailorLuna, 07 juin 2017 à 11:44 | | Répondre
Nouveau commentaire