Lunamiel – Pullip Ala
Lilith – Pullip Neo Noir
Yuuki – Dal Milch
Lucy – Pullip Eos
Arwen – Pullip Cinciallegra
Cherry – Pullip Youtsuzu
Elize – Pullip Seila
Serah – Pullip Tomoe Mami
Blencathra – Pullip Jaldet
River – Byul Tiger Lily
Pauline – Pullip Peter Pan
Mes p'tits mecs - Taeyang & Isul
Mes mini puces – Little Pullip, Little Dal & Aï BJD
Mes petites puces – Photo de groupe

14 juin 2012

Les dernières saisons d'Avalon, partie 5

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Partie 4

zzzzzzziui

 

LA GRANDE SCISSION

 

     De retour à Avalon, Lelahel fut d’une humeur exécrable. Elle s’enferma dans la Tour d’Or et en interdisait l’accès à tous. Seule la jeune Amy restait là, dans une des chambres de la Tour. Elle avait vu ce qu’il s’était passé il y a bien longtemps, mais, pour la première fois de sa vie, sa mère n’avait pas cru en ses prédictions. Amy restait donc là, pleurant en silence le décès de toute sa famille… et maudissant la folie de sa mère.

Quand Lelahel convoqua enfin les Seigneurs des différentes maisons, ce fut pour le jugement d’Endymion. Accusé  de haute trahison, Lelahel fut impitoyable. Sa punition fut exemplaire. Ses ailes lui furent arrachées et il fut bannit sur les terres arides d’Infernos. Aucun ange n’avait été si sévèrement puni de toute l’histoire d’Avalon. Mais ce n’était rien quant à la souffrance que lui causa l’Ange-Couronne quand elle lui annonça avec un sourire des plus sadiques la mort de Séléné et de sa fille, la princesse Serenity. La douleur du mage fut incommensurable et c’est sans réaction qu’il subit la « Mutilation ». Très vite, il prit le bateau pour traverser le Léthé et se rendre en Infernos, quoique que certains jugèrent cette peine bien inutile tant il semblait déjà dévasté, comme si son âme était brisée.

Endymion donc fut envoyé en Infernos mais pas seul. En effet, nombre des grands mages lui étaient restés fidèles et refusant de le trahir avaient subi eux aussi le courroux de Lelahel et la même punition que leur Seigneur. Parmi eux, Samaël était celui qui avait le plus souffert. Dénoncé par Diane comme complice d’Endymion, il avait été très vite arrêté et conduit devant l’Ange-Couronne. Une fois dans la Tour d’Or, Lelahel avait tenu personnellement à faire l’interrogatoire… Néanmoins, Samaël était tenace et loyal envers son Seigneur et ami, il tint bon mais n’en souffrit pas moins.

Ainsi une vingtaine de Grands Mages accompagnèrent Endymion en Infernos et on n'entendit plus parler d’eux.

Suite à ce « carnage », Lelahel perdit la confiance de ses subordonnés mais sembla ne pas s’en soucier. Elle renvoya la jeune Amy hors de la Tour d’Or et ordonna qu’on ne l’importune plus. La pauvre Amy, orpheline, pensa que c’était la fin pour elle, perdue dans ce monde qu’elle ne connaissait pas mais un érudit, présent lors de la première excursion la recueillit et la prit sous son aile. C’était un ange sage et bon, et très vite, il put s’apercevoir de l’étendue des  pouvoirs divinatoires de la jeune fille. Finalement, plutôt que de les garder pour lui, il en fit cas à ses confrères et la nouvelle s’étendit à tout Avalon. Tout le monde souhaitait les conseils de la Dame la Lune, très vite surnommée « Dame Tsuki », on venait la voir de partout  et tous l’écoutaient avec ferveur.

Certes Amy n’était pas un ange, aussi ne vit elle pas aussi longtemps qu’eux, néanmoins elle enfanta une jeune fille, à moitié ange, qui développa le même don qu’elle, et cette dernière fit de même, le sang angélique se propageant tout en conservant le don de leurs ancêtres. Ainsi naquit la lignée des Dames Tsuki, célèbres et respectées dans toutes les Terres Célestes.

 

La vie continua, cela mit du temps mais tout semblait revenir à la normal sur la Grande île d’Avalon, du moins en apparence car quelque chose de lourd flottait dans l’air. Les anges aux sens les plus aiguisés sentaient que quelque chose se tramait… Une saison passa depuis la guerre de la Lune. Rare étaient les personnes qui pouvait encore se vanter de voir l’Ange-Couronne où ne serait-ce que pouvoir pénétrer dans la Tour D’Or.

Puis, vinrent les premiers rapports d’Infernos. Des anges chargés de veiller sur les lieux et leurs habitants avaient disparu. On envoya d’autres anges pour enquêter mais aucun ne revinrent. Les rapports se multiplièrent, se faisant de plus en plus inquiétants mais la Tour d’Or ne réagit pas. Les Seigneurs des différentes Maisons prirent les choses en main et envoyèrent toutes une troupe pour rétablir l’ordre. Aucun ne s’attendait à ce qu’ils allaient trouver.

A peine avaient-ils franchi les portes du port d’Infernos, le Tartare, qu’ils virent des cadavres d’anges joncher le sol, tous, les ailes arrachées sans aucune pitié. Tous les anges qu’ils avaient envoyés étaient là, exposés comme un avertissement.

Sur la colline surplombant le port, on pouvait voir une dizaine d’anges observant la scène, l’œil dur.

Des anges? Pas tout à fait, ces êtres, sortis tout droit du néant, étaient bien ailés mais leurs ailes étaient d’un noir corbeau. Les anges de Caelestis n’avaient jamais vu cela. Dans les ténèbres environnantes, seuls leurs yeux flamboyants, pleins de haine, ressortaient, leurs yeux et leur sourire satisfait, remplis de défis. Les plus anciens de l‘armée angélique n’en crurent pas leurs yeux quand, parmi ces êtres terrifiants, ils reconnurent Samaël, le Grand Mage déchu, le regard encore plus dur et plus haineux que ses compagnons, souriant à pleines dents.

Les anges voulurent chasser cette idée de leur esprit, pour eux ils étaient impossible qu’un ange puisse finir ainsi mais soudain les anges noirs s’écartèrent laissant respectueusement passer un des leurs, non visible jusque-là. Il s’avança jusqu’au premier cadavre à quelques dizaines de mètres des anges de Caelestis et le poussa négligemment du pied sans trop d’effort.

Son apparence était des plus effrayantes. Ses yeux semblaient encore plus flamboyants et durs que ceux de ses congénères. Contrairement à eux, il n’avait pas une mais bien deux paires d’ailes immenses et menaçantes qui témoignaient de sa puissance. Néanmoins, ce n’est pas ce qui frappa le plus les anges quand il s’avança car, s’ils avaient eu un doute concernant la ressemblance entre l’ange noir souriant et Samaël, celui qui se tenait à quelques mètres devant eux ne leurs en laissait guère. Ceux qui l’avaient connu ne purent se tromper, il s’agissait bien du Grand Mage Endymion, ancien Seigneur de la 1ère Maison.

Lucifer

(note de l'auteur : Toute ressemblance avec un de mes pensionnaires connus est purement fortuite. ^_^)

C’est alors que ce dernier commença à parler :

« Mes amis m’appellent Lucifer. Le Royaume d’Infernos est désormais à nous. Nous tolèrerons les âmes corrompues afin de respecter l’équilibre mais tout ange de Caelestis qui posera désormais un pied sur ces terres sera immédiatement exécuté. » Il marqua une pose et poussa encore un peu le cadavre à ses pieds, un léger sourire aux lèvres et continua : « S'il a de la chance… »

Les anges protestèrent alors et se mirent en formation de combat.

Endymion hocha alors la tête et soupira alors : « Évidemment, ça me paraissait inévitable… »

Alors que les anges entrainés par leur colère de voir leurs camarades morts ainsi mutilés se préparèrent à attaquer, le démon balaya le premier rang d’une seule main. Il leva la seconde et fit un signe aux anges noirs restés en retrait. C’est alors qu’ils avancèrent et derrière eux une véritable armée constituée des démons originaux d’Infernos.

La bataille fut brève mais d’une violence inouïe. Les démons ne leurs laissèrent aucune chance, presque tous les anges furent tués. Les rares prisonniers furent renvoyés, plus morts que vifs à Caelestis, porteurs du message de Lucifer, jadis appelé Endymion. Tous furent horrifiés par cette nouvelle qui se répandit très vite, beaucoup en furent désolés.

Devant cette catastrophe, la Tour D’Or resta muette et les Seigneurs prirent le parti de ne plus aller en Infernos. Toutefois, les âmes corrompues continuèrent d’être acheminées jusqu’au Tartare devenue une véritable cité démoniaque. Une fois à quai, les anges prenaient bien soin de ne pas mettre pied à terre et les démons prenaient le relais. Ainsi était respecté l’équilibre des âmes nécessaire à l’équilibre même des Terres Célestes toutes entières. Ce qu’il advenait ensuite des âmes corrompues, aucun ange ne peut le dire… Pour eux, le Royaume Infernos était désormais lui-même corrompu par le sang de leurs camarades, ils préféraient donc ne plus y penser. Néanmoins, le CPC continua de surveiller de près Infernos afin d’assurer la sécurité de tous.

Finalement, le principal sujet de préoccupation des anges en revint à Lelahel qui avait littéralement disparue. Personne ne l’avait vue depuis plusieurs celestaës. Personne ne savait ce qu’elle était devenue. La Tour d’Or demeurait close.

Pourtant une nuit, un puissant jet de lumière sortit du sommet de la Tour. Toute l’île d’Avalon trembla comme jamais. Les anges crurent à la fin des temps. Les bâtiments s’effondrèrent, des crevasses se formèrent partout sur les Terres Célestes. Enfin, la lumière vacilla et se dirigea vers le fleuve Léthé qu’elle frappa de plein fouet. La puissante lumière en suivit toute la longueur, comme si elle tentait de le redessiner. Les eaux se déchainèrent, des terres furent englouties et le port du Tartare presque entièrement détruit.

Jamais personne ne comprit avec certitude ce qu’il s’était passé cette nuit-là. Infernos s’était tout simplement éloigné pour former une île isolée. Le fleuve Léthé était devenue une mer. La grande île d’Avalon n’existait plus. Seules restaient, tout simplement, les Terres Célestes.

Le lendemain matin, quand tout fut calmé, les Seigneurs se dirigèrent avec hâte vers les portes de la Tour D’or espérant enfin pouvoir voir Lelahel. Ils eurent la surprise de voir les grandes portes de la Tour ouvertes. Ils cherchèrent l’Ange-Couronne dans tous les niveaux qui leur étaient accessibles mais nul ne trouva trace de Lelahel. Elle aussi avait disparu. Alors beaucoup crurent à un châtiment divin. L’attaque de la Lune, les punitions injustes et cruelles des Grands Mages, Lelahel avait payé pour ses péchés. Néanmoins, le mal qu’elle avait fait avait transformé le Monde à jamais.

 

Quelques lunaës plus tard, une nouvel Ange-Couronne fut désigné, Achaiah, issu de la 5ème Maison, celle des Sages. Son ère débuta difficilement avec la reconstruction des zones dévastées par la « Grande Scission », l’aménagement du territoire afin que les âmes corrompues puissent de nouveau atteindre le Tartare lui-même en travaux et beaucoup plus éloigné désormais, la reconstruction de la flotte quasiment entièrement engloutie par les flots et bien sûr rassurer ses subordonnés qui croyaient avoir vu leur fin arriver.

Mais Achaiah était un ange sage, juste et organisé, une chose après l’autre, patiemment, il remit les Terres Célestes sur pieds, du moins en ce qui concerne les Royaumes Caelestis et Animae. Pour ce qui est d’Infernos, ce n’était plus vraiment de son ressort.

  Terres Célestes Carte 5000px

Des centaines d’années plus tard, par une nuit de pleine lune, une jeune fille s’éveilla d'un très long sommeil sur une terre sauvage qui lui était inconnue. Elle semblait avoir une vingtaine d’année, de longs cheveux d’or ornaient son visage triste. Quand elle put enfin se lever, elle vit l’astre de la nuit qui semblait briller pour elle.

Tout en l’admirant, elle pleura.

 

Serah 

 

FIN.

 


11 juin 2012

Les dernières saisons d'Avalon, partie 4

Partie 1

Partie 2

Partie 3

zzzzzzziui

 

LE DÉVOUEMENT D'UNE REINE

 

     Trois ans ont passé sans que Séléné ni Serenity n’eurent de nouvelles de Diane ou d’Amy. De son côté, Endymion avait lui aussi perdu leur trace, comme si elles avaient été englouties par la Tour d’Or… Il chargea Samaël de surveiller si quoique ce soit évoluait, mais jusque-là, il n’avait rien appris de plus. Néanmoins, il venait régulièrement le voir pour lui faire ses rapports sur la direction de la 1ere Maison et en profiter pour lui donner des nouvelles de la Tour d’Or et des derniers agissements de Lelahel, pas bien inquiétants jusque-là. Endymion commença à penser qu’il avait eu tort de douter d’elle… Et puis, un jour, Samaël ne vint pas comme à son accoutumé. Le Grand Mage attendit son ami, surveillant le pont mais rien. Il commença à s’en inquiéter. Samaël était puissant, peu de choses auraient pu le retenir comme ça, sans prévenir. Endymion en vint donc à envisager un aller-retour jusqu’à Avalon… Il n’en n’eut jamais le temps…

L’attaque fut brutale. L’armée des anges traversa le dôme guidée par Diane, un sourire triomphant sur le visage. En tant que membre de la famille royale, elle pouvait aisément permettre à qui bon lui semblait de traverser la protection du Royaume comme elle l’avait jadis fais pour l’excursion de Lelahel des saisons auparavant. Elle trahissait son peuple mais qu’importe, elle allait enfin l’emporter sur sa sœur et son insupportable fille. Ensuite, Lelahel lui a promise, tout serait à elle.

L’armée atteint le mur d’enceinte de la cité très rapidement. Le Royaume ne s’attendait pas à une telle trahison, aussi leurs défenses furent très vite balayées. Endymion vint à leur rencontre, et tenta de comprendre les raisons de cette attaque. Pour toute réponse, il fut encerclé par des dizaines d’anges lourdement armés et prêt à attaquer. Il chercha à les raisonner mais l’un d’eux s’approcha et lui dit d’un ton solennel :

« Grand Mage Endymion, Seigneur de la 1ère Maison du Cercle, vous êtes, sur ordres de l’Ange-Couronne, Dame Lelahel, accusé de haute trahison, destitué de votre titre et mis aux arrêts. »

Endymion chercha à se défendre du mieux qu’il put, tenta en vint de raisonner Diane mais rien n’y fit. Devant leur nombre, il fut arrêté et conduit pieds et poings liés jusqu’à Avalon pour y être jugé.

A partir de là, plus rien ne put contenir la violence de l’attaque. Les soldats du Royaume combattirent du mieux qu’ils purent mais en vain. Diane atteint les portes du palais lourdement fermées. Elle appela alors sa sœur à se montrer. Le grand Royaume de la Lune était désormais à genoux à ses pieds, à elle, Diane, celle que le Cristal a rejetée mais ce n’était pas suffisant, elle voulait humilier sa sœur, elle voulait qu’elle se rende, qu’elle supplie pour elle et sa fille. Diane avait complètement sombré dans la folie.

Les dernières défenses du Palais luttèrent, maintinrent la porte fermée pendant de longues lunes. Le siège dura encore et encore…  jusqu’à que Lelahel, en personne, perde patience et se déplace. Elle était magnifique avec ses six ailes puissantes, d’un blanc immaculé. Elle appela la Reine Séléné à son tour, lui ordonnant de lui livrer le Cristal Sacré, source de toute puissance, car c’était là la véritable ambition de Lelahel, s’approprier cette fabuleuse source de pouvoir. Elle ne tolérait pas de la savoir entre les mains de cette Reine sans intérêt qui a pourtant réussi à détourner d’elle son plus fidèle ami. Aussi avait-elle fait un marché avec Diane. Celle-ci lui livrerait le Cristal si Lelahel lui laissait la Lune et leur offrait la sécurité à elle et sa fille. L’Ange-Couronne n’avait pas longtemps hésité, d’autant plus qu’elle s’aperçut très vite des superbes et très utiles capacités d’Amy.

Pour la première fois depuis le début du siège, la Reine Séléné apparut seule à l’un des plus hauts balcons du Palais. Elle semblait fatiguée et très affaiblie. Contrairement à son habitude Lelahel réitéra alors sa demande.

IMG_7978 copy

Séléné regarda tout d’abord tristement dans la direction de Diane, cherchant vainement dans son regard les raisons d’une telle trahison, puis regarda fixement Lelahel, résignée. Endymion avait était fait prisonnier, son Royaume était détruit, son pouvoir quasi épuisé. Désormais, son seul espoir résidait en sa fille, la princesse Serenity et à la poignée de survivants qui se cachait çà et là. Alors sans dire un mot, toujours fixant Lelahel, elle fit apparaitre un sceptre, le Sceptre Sacré serti du fameux Cristal, qu’elle empoigna fermement. A la vue du sceptre, Diane fut terrifiée, paralysée par la peur. Elle n’aurait jamais imaginé que sa sœur en vienne à de telle extrémité. Toujours sans un mot, la Reine brandit le sceptre, le Cristal se mit alors à briller de mille feux. Jamais aucun être n’avait jamais vu telle lumière. Tous étaient comme subjugués. Diane se reprit alors et tenta de fuir terrifiée, mais c’était trop tard. Séléné libéra toute la puissance du Cristal, du moins tout ce dont elle était capable. Elle savait qu’elle n’y survivrait pas mais c’était sa seule chance de protéger sa fille tout en éradiquant le Mal.

L’armée des anges fut frappée de plein fouet. Diane n’eut pas le temps d’atteindre le pont quand le rayon la frappa elle aussi. La puissance était telle que tout ce que touchait le Cristal disparaissait littéralement. Seule Lelahel eut le temps de fuir et se protégea en refermant le pont derrière elle, interdisant toute chance de salut pour le reste de son armée qui fut entièrement détruite. Tout fut détruit.

Néanmoins, à bout de force et dans un dernier souffle, la Reine Séléné fit un vœu. Elle souhaita que sa fille vive et puisse un jour redonner vie au Royaume et à ses habitants. Alors le Cristal, finalement, se scinda en quatre morceaux, trois fragments se dirigèrent vers la Terre, le quatrième, le plus gros, vers la Princesse alors inconsciente. Il sembla comme absorbé par son corps et se logea dans son cœur. Le corps de Serenity fut alors entouré d’une étrange aura, et à sa suite tous ceux qui avaient survécu à l’attaque. Ce qui restait de cet illustre peuple semblait comme endormi, et tous, sans exception se dirigèrent à leur tour vers la Terre, planète où les tous les espoirs de Séléné étaient désormais dirigés.

Enfin, quand le Cristal et les survivants de la Lune disparurent, la Reine resta seule au milieu du néant et s’écroula sans vie. Peu à peu, son corps, comme transformé en millions d’étoiles, se dispersa dans le silence. Le Royaume de la Lune n’existait plus.

Séléné

 

À suivre...

 

IMG_0815 copy

Posté par SailorLuna à 11:41 - 3.1. Genèse et autres histoires - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2012

Les dernières saisons d'Avalon, partie 3

Partie 1

Partie 2

zzzzzzziui

 

LA FACE CACHÉE DE LA LUNE

 

     Les saisons passèrent sur la grande Avalon, l’ère Lelahel était très faste tant en terme de ressources sans cesse renouvelées que de paix intérieure et extérieure. Elle régnait d’une main de fer, rien n’était assez beau ou grand pour Avalon. Son attrait pour la puissance n’allait qu’en grandissant, néanmoins l’Ange-Couronne se devait à la Tour d’Or ce qu’elle regrettait par-dessus tout. Elle avait soif de conquêtes tant au niveau intellectuel qu’au niveau des ressources. Le mithril de la Lune était déjà une très grande découverte, désormais toutes les armes, sceptres et armures des anges était fait de ce métal précieux mais elle en était sûre, la Reine Séléné lui cachait d’autres raretés, après tout n’avait-elle pas « oublié » de mentionner l’existence du Cristal Sacré, source de puissance de son royaume?

Aussi, elle envoya en tant que représentant sur la Lune son plus fidèle allié et ami, le mage Endymion, désormais devenu Seigneur de la 1ère Maison et conseiller, le seul qui avait encore un tant soit peu d’influence sur elle… Après tout, il avait fait partie de la première excursion et s’était montré tout aussi enthousiasme qu’elle une fois sur place.

Aussi le Grand Mage Endymion passait le plus clair de son temps au palais de Séléné et si ses réelles « ambitions » étaient quelques peu floues au regard des anges, elles ne l’étaient absolument pas pour la cour du Royaume de la Lune. En effet, le mage et la Reine étaient quasi inséparables. On les voyait souvent se promener bavardant dans les jardins, se promenant de-ci de-là, comme seuls au monde. Pour tous, il était évidemment qu’il y avait quelque chose entre eux et cela ne les gênait pas le moins du monde. La dynastie de la Lune étant essentiellement féminine, on s’attachait peu aux fréquentations de la Reine. De plus le jeune mage était quelqu’un d’important, envoyé par l’Ange-Couronne elle-même, beau de sa personne et toujours agréable avec tout le monde, il était très apprécié par les habitants du Royaume avec qui il aimait converser, quelques soit leur rang social.

Oui, cela ne dérangeait personne de le voir si proche de la Reine, personne à l’exception de Diane. Encore une fois, c’était sa sœur qui avait été choisie par cet ange magnifique, encore une fois c’était Séléné qui attirait toutes les attentions. Avec le temps, petit à petit et sournoisement, l’amertume et la jalousie avaient gangréné son cœur. Dans un premier temps, elle essaya de l’ignorer, elle s’en voulait d’éprouver cela envers sa sœur aimante, elle essaya même de prendre ses distances, ne supportant plus les confessions de Séléné sur Endymion. Elle semblait tellement heureuse que cela brisait un peu plus le cœur de Diane. Alors elle commença par s’exiler aux abords du Royaume, le plus loin possible du palais, prétextant vouloir représenter sa sœur dans des contrées éloignées.

Elle trouva un petit village où, contre toutes attentes, elle y fut très heureuse. Loin du Palais et de sa sœur, elle prit sa vie en main. Très respectée, dans ce petit lieu loin de tout, elle avait enfin l’attention qu’elle espérait. Elle y tomba même amoureuse et une enfant naquit de cette union, la douce Amy. Cette enfant était adorable. Ses cheveux argentés encadraient un beau visage rieur qui enchantait tout le monde, surtout sa mère qui l’adorait. De plus, très jeune, Amy avait une intuition des plus aiguisées. Elle sentait les choses, voire rêvait de faits qui ne s’étaient pas encore produits. En réalisant cela, sa mère se prit à rêver… Le Cristal ne choisirait jamais l’enfant issu d’une union avec un ange, un étranger, aussi puissant soit-il, si tenté qu’il puisse avoir un enfant avec une habitante de la Lune. Amy avait alors toutes les chances d’être la future Reine… Diane était plus heureuse qu’elle ne l’avait jamais été.

Malheureusement pour Diane, les choses se compliquèrent. Un jour, elle surprit la jeune Amy en train de dessiner. Devant l’application de sa fille, elle se pencha et vit son dessin. Il représentait une jeune femme aux cheveux d’or arborant une couronne. Dans sa main, elle semblait tenir une pierre.

Diane demanda alors à sa fille qui était la jeune femme et l’enfant lui répondit que c’était la Reine, elle l’avait bien vue en rêve… Diane prenait toujours très au sérieux les rêves de sa fille, mais cette fois-ci elle préféra oublier. Elle prit le dessin et quand la petite se fut éloignée, elle le déchira violemment, pleurant de rage. Sa colère et sa haine ressurgirent en elle comme jamais.

Peu de temps après, la nouvelle arriva au petit village. Séléné avait mis au monde une petite fille, une enfant aux cheveux d’or.

Au Palais de la Lune, tout le monde était en liesse. La Reine se portait bien et était au comble du bonheur. Il était évident pour tous que la petite était l’enfant le l’ange, ses cheveux couleurs or en était la preuve mais personne n’en souffla mot. Endymion était plus heureux que jamais. Une vraie petite famille. L’enfant fut nommée Serenity comme la mère de Séléné avant elle. La jeune princesse était un vrai bonheur à regarder, elle rayonnait!

Le bonheur de la Reine fut à son apogée quand, quelques temps après, sa sœur revint vivre au Palais accompagnée de la douce petite Amy qui avait déjà cinq ans[1].

Du côté des anges, l’affaire était un peu plus compliquée. Endymion et Séléné préférèrent garder secret l’ascendance de la petite Serenity pour éviter tout scandale à Avalon et surtout pour garantir sa sécurité. Autant les habitants de la Lune étaient ravis de cette naissance, autant les anges ne l’auraient sans doute pas accepté. De plus, le mage n’osait imaginer la réaction de Lelahel si elle l’apprenait, il avait toute sa confiance mais n’avait jamais osé lui parler de sa relation avec la Reine, de peur qu’elle y voit un conflit d’intérêt et lui interdise de la revoir… Si elle apprenait que non seulement il lui a cachée cette relation mais qu’en plus une enfant était née, qui sait ce qu’elle ferait?

Heureusement, en dehors du second et meilleur ami d’Endymion, Samaël, qui le remplaçait à la tête de la 1er Maison, peu d’anges venaient jusqu’au Palais. Ainsi aucun autre ne fut au courant de la paternité de la princesse.

 

Les années s’écoulèrent et la petite princesse grandit au sein de sa famille en compagnie d’Amy qui l’aimait et la protégeait comme une sœur. Elles eurent toutes deux une enfance très heureuse et devinrent de très belles jeunes filles admirées de tous. Les gens aimaient en Amy sa douceur et sa sagesse et Serenity attirait par sa joie de vivre et sa candeur. Elles étaient inséparables et de vrais bonheurs à regarder. Tout le Royaume partageait le bonheur de la famille royale.

Hélas, au sein même de ce bonheur, la noirceur s’était propagée dans le cœur de Diane. Avec les saisons qui passaient, elle voyait en Serenity la jeune femme couronnée dessinée par sa fille quand elle était enfant et toute sa haine se dirigea vers sa nièce, la consumant toujours un peu plus…

Pire que tout, elle ne supportait pas de la voir si proche de sa chère fille. Alors elle réfléchit longuement et chercha un moyen non seulement de les séparer à jamais mais aussi de veiller à ce que Serenity ne monte jamais sur le trône… peu importe le prix à payer. Au début, elle se contenta d’utiliser la candeur de la jeune princesse pour mettre en valeur la sagesse d’Amy mais la sincérité de Serenity avait toujours réussi à balayer tous ses efforts. La jeune enfant n’avait jamais su mentir…

A l’adolescence, c’est la beauté d’Amy et sa belle chevelure argentée, trait typique de la famille royale, que Diane décida de mettre en avant via notamment, certains sous-entendus, des rumeurs concernant la naissance de Serenity qu’elle faisait surgir de-ci de-là. Après tout, quelle preuve avions nous qu’elle soit vraiment la fille de la Reine? Elle ne lui ressemblait guère! Mais là encore, personne n’accorda de crédit à ces rumeurs lancées d’on ne sait où.

Toutes ces bassesses semblaient bien mesquines et assez enfantines néanmoins elles firent beaucoup de mal à la jeune Serenity qui dût souvent s’expliquer, s’excuser pour des choses qu’elle ne comprenait pas vraiment car bien sûr, en façade, Diane adorait sa nièce et était toujours là pour la consoler si besoin était!

 

Le temps passa et le jour de l’anniversaire des 15 ans de la princesse un grand bal fut donné au Palais où tout le Royaume fut invité. Serenity était radieuse, tout en beauté au grand désarroi de Diane qui ne pouvait s’empêcher de la regarder avec haine. Tous les jeunes hommes de l’assistance souhaitaient inviter la  jeune princesse à danser, ne lui laissant aucun temps de répit. De son côté, Amy restait isolée à observer Serenity et à écouter la musique. Le bonheur de sa cousine la rendait heureuse, de plus elle n’avait jamais aimé danser. Quelques-uns se risquèrent à l’inviter mais elle refusa gentiment en souriant, ce qui mit sa mère dans une colère noire. Elle ne s’était jamais mise en colère contre elle auparavant mais pour Diane, il était inexcusable que sa magnifique fille reste isolée pendant que Serenity accaparait toutes les attentions. Elle fit donc un scandale, la musique cessa, tous la dévisagèrent. Amy ne comprenait pas la réaction de sa mère pourtant toujours si calme. Serenity voulut s’approcher d’Amy pour voir ce qui n’allait pas et la soutenir mais Diane la repoussa violemment, elle était hors d’elle. La princesse ne put rester sur ses pieds que grâce à son père qui eut accouru avec Séléné. Devant l’œil réprobateur de ces derniers et la consternation générale Diane se reprit, ce n’était certes pas l’attention qu’elle espérait. Elle les regarda tous avec haine. Enfin, après quelques secondes de flottement où personne n’osa dire mot, elle saisit brusquement Amy par le bras l’entrainant avec elle vers la porte de la salle de bal. Au moment, de la franchir, elle jeta un dernier coup d’œil mauvais plein de haine et de défi dans la direction de Séléné, Endymion  et Serenity et quitta la salle. Plus tard, on les chercha dans tout le Palais, puis dans tout le Royaume, on ne trouva aucune trace d’elles…

La Reine et la Princesse furent inconsolables. Elles ne comprenaient pas ce qu’il avait pu se passer avec Diane, elles ne comprenaient pas non plus où elles avaient pu aller. Endymion décida alors d’entreprendre des recherches de son côté. Même si il avait sondé la noirceur du cœur de Diane il y a bien longtemps, il savait qu’elle était chère à Séléné et ne supportait pas de les voir elle et sa fille en pleine détresse.

Il contacta donc Samaël qui ne mit pas longtemps à lui donner des nouvelles de Diane et Amy. En effet, elles avaient réussi à traverser le pont reliant la Royaume de la Lune à Avalon. Comment? Il l’ignorait car il fallait avoir un accord de l’Ange-Couronne lui-même pour pouvoir l’emprunter. Sans sa « marque », le pont n’apparaissait pas. De plus, il semblerait que les deux femmes avaient pu atteindre la Tour d’Or sans encombre, ce qui bien sûr revenait de l’exploit puisque seuls les Seigneurs en avaient l'autorisation. Tout cela semblait des plus étranges et inquiéta Endymion. Samaël, qui s’était toujours méfié de Lelahel, ne fit rien pour le rassurer. Le Seigneur décida donc de garder secret, le temps d’y voir plus clair, ce qu’il venait de découvrir et n’en souffla mot à Séléné. Il devait comprendre ce que préparer Diane et Lelahel car, pour lui, il ne faisait pas l’ombre d’un doute qu’elle était impliquée et il redoutait tout ce que pouvait lui apprendre la sœur de la Reine…

 

À suivre...



[1] Calendrier Lunaire et correspondance avec le calendrier terrestre : 1 lune = environ 28 jours terrestres (temps de rotation sur elle-même ainsi qu’autour de la Terre) dont 14 jours de nuit. 1 année sur la Lune = 1 année sur Terre.

Posté par SailorLuna à 12:59 - 3.1. Genèse et autres histoires - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2012

Les dernières saisons d'Avalon, partie 2

 Partie 1

 zzzzzzziui

 

LES AMBITIONS DE LELAHEL

 

     Nous étions à l’ère Lelahel, Ange-Couronne d’une beauté surnaturelle, elle imposait naturellement le respect. Issue de la 4ème Maison, celle des Erudits spécialisés dans le Monde Extérieur, elle se révéla très vite prometteuse. Elle grimpa les échelons à une vitesse incroyable, rien ne semblait pouvoir lui résister. Quand elle devint la Dame de sa Maison, elle fut désignée à l’unanimité. Elle était aimée et admirée par ses pairs, ainsi que ses subordonnés. Quand l’heure fut venue de voir apparaitre un nouvel Ange-Couronne, tous espéraient que cela soit elle… Et ce le fut. Les ailes de la Trinité lui furent offertes et elle commença à régner de manière dure mais juste. Elle était vraiment dévouée au bien et à la grandeur d’Avalon mais aussi à sa propre grandeur. Elle ne supportait l’idée qu’un jour elle devrait quitter son rang et refusait de sombrer dans l’oubli. Son règne devait être le plus grand, le plus mémorable. Son nom devrait raisonner pour des saisons et des saisons. Et « mémorable », il le fut.

 

Du temps où elle étudiait le monde extérieur en tant que Dame de la 4ème Maison, elle était passionnée par un royaume méconnu et inaccessible, le Royaume de la Lune, longtemps considéré comme une légende, un simple conte pour jeune angelot. Après des saisons d’étude, et qu’elle eut mis tout ce qui était en son pouvoir pour persuader ses pairs de la véracité de ses recherches, elle put réaliser son rêve et organiser une petite excursion sur l’astre de la nuit. Une dizaine d’anges de diverses Maisons furent donc envoyés afin de déterminer si oui ou non la Lune abritait une population ou ne serait-ce qu’un semblant de vie.

Une fois sur place, ils étudièrent le terrain et détectèrent une zone immense et étrange où tous les paramètres naturels étaient chamboulés. Lehalel avait la première pénétrée cette zone, contre l’avis de ses collègues, plus prudents. Elle n’avait pas fait tout ce chemin pour rien et ignora leurs recommandations. En avançant dans ce qui semblait être un immense cratère, elle sentit qu’elle traversait quelque chose, comme un voile tiède et invisible, et se retrouva devant un paysage à la verdure luxuriante qui contrastait énormément avec le désert rocheux qui constituait le reste de la Lune. Des jardins et des champs apparaissaient à perte de vue, au loin semblait s’élever une cité toute blanche. Au centre de cette cité se trouvait ce qui paraissait être un palais. Toutes les merveilles qu’elle s’était imaginées concernant le Royaume de la Lune s’avéraient bien en dessous de la réalité. C’était tellement merveilleux, elle ne pouvait s’empêcher de contempler. Elle revint enfin à la réalité et retourna auprès de ses collègues qui commençaient à s’inquiéter de ne pas la voir revenir. Elle les invita alors à traverser le dôme. Ce dôme qui semblait protéger tout le Royaume des regards indiscrets et des dangers extérieurs. Ce voile d’énergie fabuleux qui cachait tant de beautés.

Ils avancèrent admiratifs au milieu des champs et des jardins où poussaient des fleurs qu’ils n’avaient jamais vues. Au bout d’un moment, ils atteignirent la cité entourée d’un immense mur d’enceinte d’un blanc éclatant. Ils se présentèrent face à une magnifique et immense porte en métal blanc forgée très finement. Ils en furent très surpris. Comment les habitants de cette cité pouvaient se sentir protéger derrière leur mur si la porte était si fragile et simple à franchir? Se pouvait-il qu’ils privilégient la beauté à leur propre sécurité? Plus tard, ils apprendront qu’il n’en est rien. Ils venaient de découvrir un nouveau métal, plus solide que tout ce qu’ils connaissaient et plus léger aussi, le mithril. Alors que Lelahel s’apprêtait à ouvrir la porte, ou du moins le tenter, elle s’ouvrit d’elle-même. Une troupe d’hommes en uniforme apparut alors. Arrivés à quelques mètres des anges, ils s’arrêtèrent pour se diviser en deux colonnes de chaque côté de la porte. Une jeune femme très gracieuse à la longue chevelure argentée s’avança alors. Ses cheveux semblaient refléter les rayons de la Lune. Elle était vêtue très élégamment d’une robe qui semblait flotter dans les airs. Elle se présenta alors :

«  Mon nom est Diane, ma sœur, la Reine Séléné vous attend. Si vous voulez bien me suivre. »

Elle prononça ses mots tout en arborant un sourire chaleureux. Les anges d’abord surpris par cet accueil se décidèrent à pénétrer dans l’enceinte à la suite de Diane et Lelahel qui s’était empressée de la suivre. Des millions de questions lui brulaient les lèvres.

Les hommes en uniformes se remirent en formation et les suivirent. L’immense porte se referma. Ils traversèrent les rues où toutes les maisons se ressemblaient, toujours blanches, ornementées de colonnes et de fontaines. D’où venait l’eau, aucun ange n’aurait pu le dire à ce moment-là. Mais il  y avait tant de questions…

Ils ne croisèrent que très peu d’habitants. Tous semblaient s’être réfugiés dans les maisons. Il est vrai qu’ils ne devaient pas être habitués aux étrangers et tous semblaient de par leur physique, plus proches des hommes que des anges.

Le petit groupe arriva enfin aux portes du palais. Ils traversèrent de somptueux jardins, encore plus beaux que ce qu’ils avaient vu jusqu’à présent. Là aussi, l’endroit était désert. Diane les guida à travers les allées jusqu’au palais, puis dans immenses couloirs marbrés jusqu’à la salle du trône où les attendait Séléné, Reine de la Lune. Elle avait les mêmes cheveux argentés que Diane, et un regard empreint de douceur et sagesse. Elle se leva et tout comme sa sœur auparavant, elle les accueillit avec un sourire chaleureux.

« Bienvenue dans mon Royaume,  je vous attendais, votre venue nous a été annoncée. »

A partir de là, les anges furent accueillis comme des rois. Logés au palais, la reine avait mis à disposition tout le personnel du château à leur disposition. Les érudits d’Avalon purent converser avec ceux de la Lune, accéder à la grande bibliothèque du Royaume et en étudier les ouvrages. Les anges chargés de la logistique purent observer les diverses technologies utilisés par les habitants, notamment au niveau hydraulique. Les deux sentinelles du groupe étudièrent leurs armes et techniques de combat. Les habitants de la Lune n’avaient jamais eu à subir de guerre mais s’était toujours préparer à cette éventualité, aussi avaient ils développé de nombreuses techniques, notamment à l’épée et à l’arc. Ils avaient des archers hors pair!  Néanmoins, leur point fort restait évidemment leurs armes et armures, toutes confectionnées à partir du mithril qui se trouvait au cœur des pierres de Lune.

Enfin, parmi le groupe d’anges, un tout jeune Mage, du nom d’Endymion, avait été désigné en tant que représentant de l’autorité d’Avalon et diplomate pour accompagner l’excursion. C’était sa première mission. En compagnie de Lelahel, il passa de longues heures à converser avec la Reine qui répondait patiemment à toutes les questions de cette dernière. Néanmoins, arriva le moment où Lelahel se lassa des conversations et voulut étudier le terrain. Ainsi le jeune mage resta seul à discuter avec la Reine, en se promenant dans les allées bordant les jardins, ce qui ne déplu ni à l’un ni à l’autre.

Lelahel avait beaucoup appris des conversations avec Séléné, et une fois sur le terrain, la sœur de cette dernière, Diane, se fit un plaisir de prendre le relais. Elles devinrent très vite amies et devant l’attention que lui portait Lelahel, Diane parla. Beaucoup trop. Ainsi, elle lui dévoila le secret de la puissance de sa sœur et du Royaume tout entier, de leur vie elle-même. Elle parla du trésor royal, le Crystal Sacré, chose que Séléné avait gardée secret, ce qui éveilla la méfiance de Lelahel à son égard. De générations en générations, il se transmettait à la Reine de la Lune, lui conférant puissance et longévité, et elle seule avait le pouvoir de l’utiliser. Il était la source d’énergie du dôme protégeant le Royaume des agressions extérieures, apportant l’eau et l’air. Néanmoins, la création et le maintien du dôme demandait beaucoup d’énergie à la Reine, l’affaiblissant quelque peu. Elle ne sortait donc que très rarement du palais. Diane avoua aussi être l’ainé mais que c’est toujours le Crystal qui choisit la Reine et il lui préféra sa jeune sœur. A ce moment- là, Lelahel détecta une certaine amertume dans la voix de la jeune femme mais n’en fit rien remarquer.

Le temps passa et arriva le moment pour les anges de quitter le royaume de Séléné pour rejoindre Avalon. Tous avaient beaucoup appris de cette visite et, si certains avaient hâte de rentrer pour raconter tout ce qu’ils avaient vu, d’autres auraient préféré rester encore un peu. Parmi eux, Endymion semblait le plus déçu, voire attristé de quitter le Royaume, au moins autant que la Reine de le voir partir…

 

Lelahel revint de cette excursion couverte de gloire. Son rapport fut particulièrement prometteur et vivement salué. Par la suite, les échanges et commerces avec la Lune se firent des plus réguliers. Quelques saisons plus tard, la Dame de la 4ème Maison fut désignée en tant que Ange-Couronne, néanmoins son attrait pour le Royaume de Lune et ses richesses ne décrut pas.

 

À suivre...

 

Posté par SailorLuna à 13:18 - 3.1. Genèse et autres histoires - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 mai 2012

Les dernières saisons d'Avalon, partie 1

AVALON, LA GRANDE ÎLE CÉLESTE

 Avalon 5000px

     Il y a très longtemps, les Terres Célestes ne formaient qu’une. Animae, Caelestis et Infernos étaient les trois régions constituant la grande île d’Avalon, Terre des anges, baignant dans les eaux de l’immense Mer Céleste. Ces trois régions étaient séparées par deux grands fleuves. Entre Animae et Caelestis, vous deviez traverser les eaux calmes du Styx et entre Caelestis et Infernos le sinueux Léthé.

A l’Est d’Avalon, se trouvait Animae, terre montagneuse et boisée, traversée par de nombreuses rivières dont les plus connues étaient le Cocyte et l’Achéron. Cette région était dirigée par les Guides, anges chargés de s’occuper des défunts après leur trépas. Ces derniers étaient conduits jusqu’à Erèbe, la cité principale, où leurs âmes étaient jugées et ensuite « reconditionnées » afin de franchir la prochaine étape. Ensuite, les âmes dites « neutres », restaient pour un temps en Animae en attendant d’être prêtes pour une éventuelle réincarnation.

Les âmes dites « corrompues », elles, étaient envoyées en exil à Infernos, terre de l’ouest aride et sèches traversée par les eaux violentes et sournoises du Phlégéthon. Sur ces terres, n’étaient présentes qu’une garnison d’anges chargés de surveiller les âmes exilées. Néanmoins, contrairement aux deux autres régions, Infernos avait ses propres habitants. Personne ne saurait dire depuis quand ils étaient là mais ils se sont très vite révélés être une précieuse main d’œuvre pour les anges et furent vite asservis. Ces êtres à apparence humaine, dépourvus d’ailes, mais au regard flamboyant, étaient communément appelés « démons ». Ils naissaient aléatoirement sur les terres d’Infernos et furent un sujet de choix pour les érudits d’Avalon qui faisaient souvent l’aller-retour entre Caelestis et Infernos pour pouvoir les étudier. Ils apprirent ainsi nombre de choses sur ces êtres hors du commun, néanmoins la plus surprenante fut le secret de leur naissance. Ces « démons » avaient vu le jour en même temps que l’humanité, ils étaient liés aux hommes et naissaient de leurs sentiments mais pas n’importe lesquels. En effet, ces démons naissaient des noirceurs des hommes. Les anges n’avaient que très peu de respect pour eux, cependant devant leur nombre croissant ils se devaient de rester prudents pour maintenir leur suprématie. Ces démons furent donc chargés de servir les anges et de maintenir l’ordre dans les différents villages où vivaient les âmes exilées, sous surveillance étroite bien sûr.

Enfin, les âmes « vertueuses », les plus rares, étaient envoyées à Caelestis, terre centrale d’Avalon, vallonnée et riche, à la nature sans cesse renouvelée. Elle accueillait la grande cité d’Elysée qui gouvernait les trois régions célestes. Cette cité était constituée de sept cercles. Le cercle extérieur accueillait les vingt-deux maisons de la protection céleste (dit « Cercle de Protection Céleste » ou « CPC »). Chacune des maisons avaient un rôle bien défini. Vous aviez, entre autres, les Sages chargés des lois, les Justes pour les faire appliquer, les Érudits, les Sentinelles, les Gardiens, les Guérisseurs, mais aussi toutes les maisons chargées de la logistique, des communications ou du renseignement, les prisons. Bref, tout ce qui était nécessaire à la vie des trois régions.

La plus illustre des maisons était la première, celle des Grands Mages. Véritables diplomates doués de magie et de grandes facultés d’adaptation, ils étaient les représentants d’Avalon partout où cela était nécessaire. De plus, le Seigneur (ou la Dame) de la maison était généralement considéré comme le conseiller et bras droit de l’Ange-Couronne, gouverneur de toutes les terres d’Avalon réunies.

Les cinq cercles centraux étaient dédiés, de l’extérieur vers l’intérieur, aux âmes vertueuses et ensuite aux anges en fonction de leur rang et grade, les plus hauts gradés se rapprochant du centre.

Le cercle central accueillait la Tour D’Or où résidait l’Ange-Couronne. Il était le seul ange des Terres Célestes pourvu de trois paires d’ailes, symboles de sa puissance, alors que les Seigneurs de différentes maisons en avaient deux et tous les autres une seule. Il était le représentant de Dieu, celui par lequel était censé passer sa volonté. Seuls les Seigneurs avaient le droit de pénétrer la Tour D’Or et de parler à l’Ange-Couronne mais ils se devaient de rester aux niveaux inférieurs de la Tour. Personne n’avait l’autorisation d’accéder aux niveaux supérieurs, personnes ne les avait jamais vus, à part les Anges-Couronnes successifs. Et tous disparaissaient une fois leur règne accompli. A ce moment-là, les Seigneurs devaient se rendre dans la Tour d’Or afin de savoir lequel d’entre eux recevraient les ailes de la Trinité et gouvernerait à son tour. Un Ange-Couronne ne pouvait régner plus de 3000 saisons (une saison équivaut à sept années humaines, une période de règne constituait une ère[1]).

Enfin, de nombreux mystères entouraient la Tour d’Or et l’Ange-Couronne mais les règles étaient appliquées depuis des temps immémoriaux et tous s’en accommodaient.

La paix régnait en Avalon mais malheureusement, un jour, tout bascula…


À suivre...



[1] Calendrier Avalonien et correspondance avec le calendrier terrestre : un celestaë = un jour terrestre, un lunaë = un mois lunaire (environs 29 celestaës), un solaë = une année solaire (12 lunäes), une saison = sept ans (environ sept solaës), une ère = règne de l’Ange-Couronne.

Exemple : le premier Ange-Couronne de l’Histoire d’après les érudits était l’ange Vehuiah, donc parler d’une date s’exprime ainsi : 7èmecelestaë, du 2ème lunaë, du 7ème solaë, de la 1205ème saisons de l’ère Vehuiah. Enfin, ceci est surtout utilisé dans les textes. Les anges ayant une perception du temps bien différente de la nôtre en raison de leur longue longévité, ils utilisent rarement les celestaës hormis pour les rendez-vous très importants. Dans leur parler, les dates se résument ainsi (en reprenant l’exemple ci-dessus) 02/07/1205 Vehuiah, quand il s’agit de préciser une période passée, sinon, ils ne mentionnent pas du tout l’ère.


Les 22 Maisons du Cercle de Protection Céleste


0      Maison des Changements (reconversion)

I       Grands Mages

II      Guérisseurs

III     Érudits spécialisés dans l’Histoire d’Avalon (et par la suite les Terres Célestes)

IV     Érudits spécialisés dans le monde extérieur

V      Sages (élaboration des lois)

VI     Maison des festivités

VII    Académie Caelestem (formation, entrainement des jeunes anges)

VIII   Gardiens (protections des accès)

IX     Détention

X      Sécurité intérieure (les 7 cercles)

XI     Conseil des Justes (application des lois)

XII    Sentinelles (patrouilles)

XIII   Gestion des âmes (correspondance avec les Guides de la région Animaë)

XIV   Logistique (approvisionnement, gestion des logements,...)

XV    Maison d’aguerrissement (des anges en vue d’une affection en Infernos). Suite à la « Grande Scission », elle est devenue la Maison de Veille, spécialisée dans tout ce qui touche les terres d’Infernos d’un point de vue militaire (effectifs, formations, équipements,…).

XVI   Centre opérationnel

XVII  Communication

XVIII Renseignement intérieur

XIX   Renseignement extérieur

XX    Guilde du commerce et des artisans

XXI   Guilde des forges

Posté par SailorLuna à 12:55 - 3.1. Genèse et autres histoires - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :